cours4

 

 

Chapitre 4 photosynthèse : généralités concernant

les oxydoréduction

 

 

  1. L'oxydo redction

 

l'oxydation d'un système chimique se traduit par la perte d'électron du système qui s'oxyde.

 

Ex: Fe 2+ Fe 3+ + e-

 

la réduction concerne un gain d'électron.

L'oxydoréduction est donc l'échange d'électron entre un système qui s'oxyde et un système qui se réduit

  1. Le mode de transport des électrons

 

parfois ils se déplacent librement:

 

 

 

souvent ils sont liés aux protons

 

H2 2H+ + 2-

 

 

  1. La notion de potentiel d'oxydo-réduction

 

 

c'est une pile , capable d'émettre des électrons. Si A est plus réducteur que B, cela signifie que les électrons vont allés de A vers B.

Une différence de potentiel sera donc créée.

Donc si A réduit B alors le potentiel de A – le potentiel de B sera supérieur à 0 .

A l'inverse si B réduit A alors le potentiel de A -le potentiel de B sera négatife.

 

Pour définir le potentiel d'oxydoréduction de l'un de ces composés on place le système dans une pile ou le premier compartiment est la référence .Le système de référence est considéré comme nul. Donc Ea - Er mesure le potentiel redox de de A

 

Si Ea – Er sup à 0 alors A est moins réducteur que R

Si Ea – Er inf à 0 alors A est plus réducteur que R

 

Donc plus un système est réducteur et plus le potentiel d'oxydoréduction est faible ,hors les électrons remontent le potentiel rédox, la connaissance des potentiels redox des 2 systèmes permet donc de déterminer lequel des deux réduits l'autre.

 

 

 

 

Donc Zn se solubilise , c'est à dire que la lamelle de zinc fond, et du cuivre se forme sur la lamelle de cuivre .Par conséquent A est l'anode et B est la cathode.

 

  1. Potentiel d'oxydoréduction et énergie libéré.

 

Lors d'une oxydoréduction le passage de n électrons d'un systeme A vers B entraine une variation d'énergie libre G d'autant plus grande que la différence des potentiels rédox est plus élevé.

Donc cette mesure est donné par la formule suivante:

 

Go = -n F E'o

 

Seul les oxydoréduction qui impliquent une remonté du potentiel rédox par les électrons sont possible sans apport d'énergie externe.

Ces réactions sont exergoniques(spontané qui ne nécessite pas d'énergie): DE sup 0 , Dginf 0

 

En physiologie la plupart des oxydoréduction impliquent deux électrons, comme la cellule ne supporte pas de grosse variation d'énergie libre les sauts d'énergie ne dépassent guère 0.2 à 0.3 V.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×